FEUILLE DE VILLE NEW YORK BOIS

 

 

Les diffractions visuelles orchestrées par les jeux d’ombres et de lumière segmentent le regard qui se perd dans ce moucharabieh urbain parisien aux déploiements et aux effets d’optiques cartographiques.

La nature, puissante et fragile enveloppe la ville dans un subtil effeuillage qui nous rappelle notre enfance comme une madeleine de Proust, lorsque nous cherchions à dévoiler le squelette et la structure de la feuille .

Les vides absorbent les pleins et les ombres accentuées par les jeux de perspectives prennent l’ascendant sur la matière.

La feuille de ville est suspendue sur son ombre, symbolique architecturale et sensible